À ce prix-là

Samedi, 15 Décembre, 2012

[...]  Sonalto petit appareil apparu l'an dernier et destiné à ceux qui commencent à être gênés par une audition moins fine qu'auparavant. Sonalto est en vente libre en pharmacie, généralement pour moins de 300 € pièce. Selon deux réglages possibles, il amplifie les sons moins bien perçus avec l'âge. Les « vraies » prothèses auditives, vendues sur ordonnance et réclamant plusieurs séances d'adaptation chez l'audioprothésiste, coûtent six ou sept fois plus cher. Quand notre ouïe baisse, avons-nous d'emblée besoin d'engins aussi compliqués ? Combien y renoncent vu leur prix ? Moyennant quoi, la conversation à plusieurs se résume peu à peu, à un pénible brouhaha, ceux qui entendent mal préfèrent ne plus répondre au téléphone de peur d'avoir à faire répéter, ils sortent moins, leur entourage se lasse avoir à articuler et hausser la voix pour se faire comprendre, et au fil du temps, le plaisir de vivre se dégrade. La corporation des audioprothésistes s'est émue, lançant contre Sonalto un procès dont la pertinence devrait être jugée l'an prochain. Mais, dans le même temps, quoique à contrecoeur, ces industriels s'adaptent et commencent enfin à proposer des appareils à un prix moins extravagant. 80 % de ceux qui bénéficieraient d'un appareil n'en portent pas. On continue comme ça ou on renonce aux bastions construits au siècle dernier ? [...]

L'article est accessible en intégralité aux abonnés par ici: http://www.la-croix.com/Archives/2012-12-15/A-ce-prix-la-_NP_-2012-12-15-888203